Connexion

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

L'inscription est gratuite et ne prend que 30 secondes.
Une fois inscrit, vous aurez un accès total au forum, et pleins d'autres privilèges.

13x17 After Hours

Scène n°1

  • Épisode : After Hours (13x17)
  • Timing : de 15'09 Ă  17'16
  • Explications : Après sa journĂ©e de travail, Tony a invitĂ© une femme pour un dĂ®ner. Ils rentrent Ă  son appartement et se met en place le plan de DiNozzo pour qu'elle ne rĂ©siste pas Ă  son charme. Mais l'enquĂŞte du jour va venir perturber l'agent et sa soirĂ©e romantique.

Leah : Le dîner était fantastique. Merci.
Tony : Tout le plaisir est pour moi. PrĂŞte pour le dessert ?
Leah : Je pourrais me laisser convaincre. Le chat a assez de nourriture pour la nuit.
Tony : Oh ! Je pensais que tu avais un chien.
Leah : Non, euh, je suis plutôt « chat ».
Tony : Oh.
Leah : Miaou.
Tony : J’aime les chats. Hmm. Les chats de salon, les chats de gouttière, les chats sauvages… les chats errants.


Il retourne une photo de lui avec un chien, et surprise, au verso, une autre photo de lui avec… un chat.

Leah : Et bien, c’est drôle ! Je pensais que tu avais un chien !
Tony : Non, je suis plutôt « chat ».
Leah : Et bien, oĂą est-elle ? Par ici, minou minou. Par ici, minou, minou, minou, minou, minou.
Tony : Malheureusement, Frank est mort il y a quelques semaines.
Leah : Oh, mon pauvre. Je suis tellement désolé. Tu veux en parler ?
Tony : Un câlin ne me ferait pas de mal.
Leah : Oh…
Tony : Laisse-moi t’ôter ton manteau. Il est très beau.
Leah : Merci. Bel endroit.
Tony : Merci. Je n’ai jamais l’occasion d’en profiter. Je suis toujours au boulot.
Leah : Oh oui c’est vrai, tu es un agent fédéral. Je n’en ai encore jamais fréquenté. Dis-moi. Où gardes-tu ton arme ?
Tony : Je la garde dans un endroit sûr. Jusqu’à ce qu’elle soit requise.
Leah : Et euh, comment sais-tu, quand elle est requise ?
Tony : Un homme et son arme ont… une relation particulière.
Leah : On dirait que tu en prends grand soin.
Tony : Je le dois. Une arme qui n’est pas entretenue pourrait coûter la vie à quelqu’un.
Leah : Hmm…


Il lui embrasse le coup puis semble soudain perturbé par quelque chose.

Leah : Qu’est-ce qui ne va pas ?
Tony : Comment se fait-il qu’un tireur d’élite tienne son arme si mal ?
Leah : Pardon ?
Tony : Non rien.



Scène n°2

  • Épisode : After Hours (13x17)
  • Timing : de 20'11 Ă  22'09
  • Explications : La soirĂ©e se poursuit avec un Tony toujours plus sĂ©ducteur au piano en Sinatra. Mais lĂ  encore, l'enquĂŞte du jour lui occupe trop l'esprit.

Leah : Tu ne joues pas vraiment, si ?
Tony : Et bien, si, un petit peu. Tu sais, je n’aime pas embêter les voisins. Les parois sont fines. En plus, comme tu le constates, je suis du genre timide.


Elle regarde la partition que Tony avait placée volontairement sur la table un peu plus tôt.

Leah : Tu sais, « Strangers in the Night » est l’une de mes chansons favorites.
Tony : Non ! Quelle coĂŻncidence !
Leah : Il faut que tu me la joues.
Tony : Oh, je ne pourrais pas. Non. Bon d’accord.


Il se lève, s’assied devant le piano et prend le chapeau qu’il avait préalablement posé sur le piano.

Tony : Oh. Attache ta ceinture.


Il se met Ă  jouer.

Leah : « Juste un petit peu » disais-tu ?


Il entonne alors « Strangers in the night » de Frank Sinatra.

♪ Strangers in the night ♪
♪ Exchanging glances ♪
♪ Wandering in the night ♪
♪ What were the chances ♪
♪ We'd be sharing love ♪
♪ Before the night was ♪
♪ Through? ♪

Leah : Tu es très très bon pour ça. Tu manies aussi bien ton arme ?


Il poursuit le morceau en revisitant les paroles à la sauce de l’enquête du jour qui le turlupine.

♪ I never miss a shot ♪ (Je ne rate jamais un tir)
♪ Even at high noon ♪ (Même en pleine journée)
♪ How on earth did Petty… ♪ (Comment est-il possible que le quartier…)
♪ Officer Muldoon? ♪ (maître Muldoon ?)
♪ It took him three shots ♪ (ait dû s’y reprendre à trois fois)
♪ To nail that ♪ (pour régler son compte à ce)
♪ Guy… ♪ (type)

Leah : Je ne crois pas que ce soient les paroles exactes.
Tony : C’est un tireur d’élite expert. On devrait peut-être passer à la suite.
Leah : Ca m’a l’air bien. Du coup, qu’as-tu en tête pour la suite ?
Tony : Qu’est-ce que tu penses des romans de mystère ?
Leah : Tu veux dire, des livres ?
Tony : Oui, des livres.
Leah : Euh, qui n’aime pas une bonne intrigue ?
Tony : Super. Parce que j’en ai une que j’aimerais te soumettre. Tu vas l’adorer.



Scène n°3

  • Épisode : After Hours (13x17)
  • Timing : de 27'10 Ă  28'15
  • Explications : Une heure plus tard, Leah semble ne plus supporter Tony discutant de l'affaire. MĂŞme ses manières ont disparu. Elle met alors un terme Ă  la soirĂ©e, laissant Tony perplexe.

Tony : Le truc, c’est que l’arme que le quartier-maître avait dans son compartiment à gants était une antiquité rare, et c’est bizarre, n’est-ce-pas ?
Leah : Très, très bizarre.
Tony : Merci ! Parce qu’un tireur d’élite expert comme lui aurait gardé un tel héritage familial enfermé dans un coffre. Ou tout du moins, bien huilée et entretenue.
Leah : Ce qui étais ce que j’espérais pour ce soir. Aucune chance d’être resservie, inspecteur Clouseau ?
Tony : Ah. Si bien sûr.


Il lui tend simplement la bouteille, sans la servir, ce qui ne la ravit pas.

Tony : Et en parlant de tireur d’élite, il n’y a aucune chance que le quartier-maître Muldoon ait dû tirer trois fois pour abattre ce type. Il l’aurait eu du premier coup. C’est un pro.
Leah : Ouai, et bien, les pros peuvent bien rater leur premier essai. C’est clairement ton cas. Ecoute, Tony… Tu es clairement ailleurs, et je commence à penser que je devrais l’être aussi.
Tony : Oh non, je suis désolé. S’il-te-plaît, donne-moi une deuxième chance.
Leah : VoilĂ  mon mail.
Tony : Oh. D’accord. Quand pourrais-je te revoir ?
Leah : Jamais. Je veux juste vraiment savoir comment cette affaire dont tu m’as parlé pendant la dernière heure se termine.



13x20 Charade

Scène n°4

  • Épisode : Charade (13x20)
  • Timing : de 35'29 Ă  35'55
  • Explications : Tony arrĂŞte Leah.

Après avoir grillé la couverture de McGee, Bishop et Gibbs, Leah retourne vite à sa voiture, son petit chien blanc dans les bras. Tony est sur la banquette arrière et pointe son arme vers elle.

Tony : Tant pis pour Strangers in the Night.
Leah : Tony.
Tony : Le seul et unique. Tu disais que tu préférais les chats.
Leah : Oui, bien… J'ai dit beaucoup de choses. Tu sais, tu as bonne mine, Tony.
Tony : Toi aussi. Ça me fait de la peine à dire, Leah Ramsey ou Elisabeth Elliot, tu es en état d'arrestation, et, tu sais, j'avais imaginé te les passer, mais dans d'autres circonstances.



Retour Ă  la page principale du dossier.

femmestony/13x17.txt · Dernière modification: 2016/04/10 20:20 par Jodie