Connexion

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

L'inscription est gratuite et ne prend que 30 secondes.
Une fois inscrit, vous aurez un accès total au forum, et pleins d'autres privilèges.

Les ZivaĂŻsmes : Saison 8

LĂ©gende des couleurs :

[ Sous-titre Team-NCIS VO ] [ Sous-titre Team-NCIS VF ] [ Doublage VF ]

8x04: Royal and Loyals (Un parfum de thé)

Tony: What is it with chicks and Brits? Jagger, Bono, Beatles, Bond.
Ziva: I'm not into bondage. I can assure you.
Tony : Qu'ont les filles avec les Anglais ? Jagger, Bono, les Beatles, Bond.
Ziva : Je ne pratique pas le bondage. Je t'assure.

Tony : Qu'est ce que vous avez toutes avec les British ? Jagger, Bono, les Beatles, Bond.
Ziva : Je ne pratique pas l'amour en groupe. Je suis très prude.
Tony: It's like looking for a needle in a haystack.
Ziva: Why would anyone leave a needle in a stack of hay, anyway?
Tony: Oh, Lord.
Tony : C'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin.
Ziva : Pourquoi quelqu'un laisserait une aiguille dans du foin ?
Tony : Seigneur.

Tony : C'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin.
Ziva : Mais pourquoi quelqu'un irait mettre une aiguille dans une botte de foin ?
Tony : Oh Seigneur.
Ziva: What did Gibbs say we were looking for?
Tony: Pixie dust.
Ziva: We're looking for drugs now?
Tony: Not exactly, Tinker Bell.
Ziva : Gibbs a dit qu'on cherchait quoi ?
Tony : De la poudre de fée.
Ziva : On cherche de la drogue ?
Tony : Pas vraiment, Clochette.

Ziva : Qu'est ce qu'on cherche exactement ?
Tony : De la poudre de fée.
Ziva : On cherche de la drogue lĂ  ?
Tony : Non, pas vraiment Clochette.

8x06: Cracked (De l'ordre dans le chaos)

Tony: She's even started talking about role-playing.
Ziva: You're taking a drama class?
McGee: That's not the kind of role-playing he's talking about.
Tony : Elle a même commencé à parler de jeu de rôles.
Ziva : Tu suis des cours de théâtre ?
McGee : Il ne parle pas de ce genre de jeu de rĂ´les.

Tony : Elle a commencé à parler de jeu de rôles.
Ziva : Quoi ? Tu suis des cours de théâtre ?
McGee : Je crois que c'est pas exactement ça dont il veut parler.
Tony: It's like I'm betraying the Gods.
Ziva: I was not aware you were so religious.
Tony: The film Gods.
Tony : C'est comme si je trahissais les dieux.
Ziva : Je ne savais pas que tu Ă©tais si religieux.
Tony : Les dieux des films.

Tony : J'ai l'impression de trahir les dieux.
Ziva : Je ne savais pas que tu Ă©tais aussi croyant.
Tony : Les dieux du cinéma.

8x08: Enemies Foreign (Ennemis intimes)

McGee: I have hung a net.
Ziva: I do not know who “Annette” is or why you are so proud of killing her.
McGee: No, what I mean is, if they make a move, we're gonna know about it.
McGee : J'ai créé un attrapoire.
Ziva : Je ne comprends pas bien pourquoi tu me parles de poire.
McGee : Non, ce que je veux dire, c'est que s'ils bougent, on le saura.

McGee : On a plus qu'Ă  lever les filets.
Ziva : Je ne sais pas sur quelle bestiole tu veux faire ça, ni pourquoi tu te mets à parler cuisine.
McGee : Non ce que je veux dire, c'est que si jamais il bouge, on est sûr de le savoir.


8x11: Ships in the Night (Mort au long cours)

Tony: That's crazy. Did you catch that in your sleep? Do you use sonar?
Ziva: That is why it's called a "bat nap".
Tony : C'est dingue. Tu l'as attrapé dans ton sommeil ? Tu utilises un sonar ?
Ziva : Ça s'appelle rattraper son sommeil.

Tony : C'est du grand délire. Tu l'as chopé dans ton sommeil. T'as un sonar intégré ?
Ziva : Ce sont les vertues de la petite sieste express.


8x13: Freedom (Sous emprise)

Ziva: I did not know you were a pool dolphin, Tony?
Tony: Pool shark.
Ziva : Je savais pas que t'Ă©tais bĂŞte au billard, Tony ?
Tony : BĂŞte de billard.

Ziva : Je ne savais pas que tu Ă©tais une bĂŞte au billard, Tony.
Tony : Une bête au billard, ouais, je l'ai été.
Ziva: You know, you do not wear jealousy very well. Makes your face look all pinchy.
Tony: Pinched.
Ziva : Tu sais, la jalousie ne te va pas très bien. Ça rend ton visage tout tracé.
Tony : Tiré.

Ziva : Tu sais Tony, ça te va pas du tout d'être jaloux. Ca te donne un petit air pincé.
Tony : Pincé ?


8x14: Man Walks Into A Bar... (Des hommes d'honneur)

Ziva: Where did you get that money?
Tony: Ever heard of a trifecta?
Ziva: I do not want to hear about your threesomes.
Tony: I went to the track. Pimlico. Three ponies. Win, place and show.
Ziva: What did they show you?
Tony: Show. Means they came in third.
Ziva : OĂą as-tu eu cet argent ?
Tony : Le tiercé, tu connais ?
Ziva : Je ne veux rien savoir de tes plans Ă  trois.
Tony : Je suis allé à l'hippodrome. Pimlico. Trois chevaux. Un gagnant, deux placés.
Ziva : Ils ont placé quoi ?
Tony : Placés. Ils sont arrivés troisièmes.

Ziva : D'oĂą tu sors ces billets ?
Tony : Tiercé, trio, ça te dit rien ?
Ziva : Les trucs que tu fais à trois ne m'intéressent pas, Tony.
Tony : Je suis allé aux courses. Pimlico. Trois chevaux joués. Ils arrivent tous dans le désordre.
Ziva : Parce que le désordre est un exploit ?
Tony : Aux courses, ça a de la valeur.


8x15: Defiance (DĂ©fiance)

Ziva: She cooperates in her own kidnapping and then she gets off Scotch free?
McGee: Scot.
Ziva : Elle participe Ă  son kidnapping et elle s'en kir ?
McGee : Tire.

Ziva : Elle a été la complice de son propre enlèvement et elle s'en tire comme Blanche neige ?
McGee : Pas Blanche neige, blanche comme neige.


8x17: One Last Score (Le dernier casse)

Ziva: McGee, I was watching that!
McGee: Not anymore. Time to hit the showers.
Ziva: Is your shower not working?
McGee: Why, do I smell?
Ziva: I cannot smell you from there.
McGee: And you're part bloodhound.
Ziva: Come closer.
Tony: The answer is Drakkar Noir, vintage 1988. He buys it off e-Bay. Never forget your first love.
Ziva: You smell fine, McGee.
McGee: Thank you, Ziva.
Ziva: Like lilacs.
Tony: A masculine lilac, I'm sure. The kind that storms beachheads, likes bloody steaks and smacks girls' bottoms.
Ziva: McGee's shower's broken.
McGee: No, it's not. I said it was late and it's time to...
Tony: Hit the showers.
Ziva: It's an expression! But hitting things does fix things.
Ziva : McGee, je regardais !
McGee : Plus maintenant. L'heure de se taper une douche.
Ziva : Ta douche est en panne ?
McGee : Pourquoi ? Je sens ?
Ziva : Je ne peux pas te sentir d'ici.
McGee : Mais tu as du flair.
Ziva : Approche.
Tony : La réponse est Drakkar Noir, collection 1988. Il l'achète sur eBay. Ne jamais oublier son premier amour.
Ziva : Tu sens bon, McGee.
McGee : Merci, Ziva.
Ziva : Comme les lilas.
Tony : Du lilas masculin, je suis sûr. C'est comme un ponton en mer, comme un steak saignant et une claque sur les fesses.
Ziva : Sa douche est en panne.
McGee : Non, pas du tout. J'ai dit : il est tard, il faut...
Tony : Se taper une douche.
Ziva : C'est une expression ! Mais taper sur les choses, ça les répare.

Ziva : McGee, je regardais les infos.
McGee : Non plus maintenant, il est temps de se taper une douche.
Ziva : La tienne ne fonctionne plus ?
McGee : Pourquoi, je sens mauvais ?
Ziva : Je ne peux pas sentir Ă  cette distance.
McGee : Et pourtant tu as du flair.
Ziva : Viens par ici.
Tony : C'est un parfum qui était à la mode dans les années 80. Il achète ça sur internet. On n'oublie jamais son premier amour.
Ziva : Tu sens bon McGee.
McGee : Merci Ziva.
Ziva : On dirait du lilas.
Tony : C'est très masculin le lilas, c'est bien le genre d'un gars qui se lance sans hésiter dans l'aventure, qui aime les steaks saignants et met les mains aux fesses des filles.
Ziva : Sa douche est en panne.
McGee : Non, non pas du tout. Elle dit ça parce que j'ai dit qu'il était temps de...
Tony : De se taper une douche.
McGee : VoilĂ .
Ziva : Oh, c'est une expression. C'est Ă©vident, le verbe "taper" n'a rien Ă  voir avec la douche.
Tony: No, I saw what happened. You and me are having a conversation, we're trying to work something out...
Ziva: It is a violation. There is an expectation of privacy in our own office.
Tony: And she's just chatting away. She's right over the hedge.
Ziva: It is over the edge!
Tony: It's "over the top", but it's pushing you over the edge.
Tony : Non, j'ai vu ce qui s'est passé. Toi et moi, nous parlons, nous réfléchissons sur un sujet...
Ziva : C'est une violation. La confidentialité à notre bureau est importante.
Tony : Et elle parle comme ça. Elle est à la limite.
Ziva : Elle dérape les limites !
Tony : Dépasser les limites. Mais ça atteint tes limites.

Tony : Non écoute, j'ai bien vu ce qui s'est passé. On était en pleine conversation pour essayer d'avancer sur l'enquête.
Ziva : Ouais, y'a eu violation, on a droit à un peu plus d'intimité dans notre propre bureau.
Tony : Elle s'est mêlée de notre conversation, elle est un petit peu limite je trouve.
Ziva : Oui elle a dépassé les limites.
Tony : D'accord elle dépasse les bornes, mais t'es pas obligée d'en faire autant non plus.


8x20: Two Faced (Le tueur de port Ă  port)

Ziva: You have been very creepy today.
Ray: "Sneaky."
Ziva : Tu as été très chouchouté, aujourd'hui.
Ray : Cachottier.

Ziva : Je te trouve vraiment tournois aujourd'hui.
Ray : Sournois.


8x21: Dead Reflexion (La mort aux deux visages)

Ziva: It's like the big rhinoceros in the room that no one wants to talk about.
Tony: Elephant. It's "an elephant in the room." It's not a hippopotamus, it's not a rhinoceros. It's an elephant.
Ziva : C'est comme le gros rhinocéros dans la pièce dont personne ne parle.
Tony : Éléphant. C'est "un éléphant dans la pièce". Ce n'est pas un hippopotame, ce n'est pas un rhinocéros. C'est un éléphant.

Ziva : Comme quand il y a un gros rhinocéros dans une pièce et qu'on fait comme si de rien n'était.
Tony : Un éléphant. Faut dire un éléphant. Pas un hippopotame géant ou un gros rhinocéros, faut dire un éléphant.




Les zivaĂŻsmes : retour Ă  la page principale.

divers/zivaismes_saison8.txt · Dernière modification: 2013/03/31 14:18 (modification externe)