Connexion

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

L'inscription est gratuite et ne prend que 30 secondes.
Une fois inscrit, vous aurez un accès total au forum, et pleins d'autres privilèges.

Saison 4

4.03 - Singled Out / Recherche mari désespérément

  • VO : You are quite the fascinating woman, my dear. Sadly, due to Darwinian evolution, men tend the cherish women's bodies rather than their minds. I must admit, I sometimes fall prey to that myself.
  • VF : Vous ĂŞtes plutĂ´t une femme fascinante, ma chère. Malheureusement, Ă  cause de l'Ă©volution darwinienne, les hommes ont tendance Ă  chĂ©rir les corps des femmes plus que leur intelligence. Je dois admettre, parfois j'en suis Ă©galement la proie.

4.05 - Dead and Unburied / Âmes sœurs

  • VO : Nicrophorus americanus. Also known as “the carrion beetle”. A reminder that Shakespeare got it wrong. We are not food for worms. It's the flies and beetles that feast upon us.
  • VF : Nicrophorus americanus. Aussi connu comme "le scarabĂ©e charognard". Ça me rappelle que Shakespeare n'avait pas tort. Nous ne sommes pas de la nourriture pour les vers. Ce sont les mouches et les colĂ©optères qui se rĂ©galent sur nous.

4.06 - Witch Hunt / Le mystère d'Halloween

  • VO : I dressed up as a skeleton once in my youth. Did you know that the tradition of Halloween was brought over from Scotland? Along with the fine sports of golf and curling.
  • VF : Je me suis dĂ©guisĂ© une fois en squelette dans ma jeunesse. Saviez-vous que la tradition d'Halloween venait d'Écosse ? De mĂŞme que des sports raffinĂ©s tels que le golf et le curling.

4.07 - Sandblast / Duo d'enfer

  • VO : Myself. I have difficulty getting out of the sand. I suppose it's because I don't practice enough. I mean, I dig my feet in… I open the club face,but then I forget to follow through. And the ball just goes a couple of feet. Not nearly as far as you traveled, my friend.
  • VF : J'ai moi-mĂŞme de la difficultĂ© Ă  sortir du sable. Je suppose que c'est parce que je ne pratique pas assez. Je veux dire, j'enfonce mes pieds... J'ouvre la face du club, mais après j'oublie de poursuivre. Et la balle ne fait que quelques mètres. Pas aussi loin que lĂ  oĂą vous avez dĂ©collĂ©, mon ami.

4.08 - Once a Hero / HĂ©ros d'un jour

  • VO : We must get you down here more often, Agent Lee. Always room for another bright young mind. Not that there's anything wrong with the legal department. It's an essential cog in the engine, so to speak. It can't be much fun for a hands-on type like you.
  • VF : On devrait vous faire descendre ici plus souvent, agent Lee. Il y a toujours de la place pour un jeune esprit brillant. Ce n'est pas que j'aie quelque chose contre le service des contentieux. C'est un rouage essentiel de la machine, pour ainsi dire. Il n'y a rien de plus amusant pour une personne aussi impliquĂ©e que vous.

4.08 - Once a Hero / HĂ©ros d'un jour

  • VO : I find the ones who fall are the saddest. Such a long moment to contemplate one's end, and no chance to change one's mind.
  • VF : Je trouve ce genre de suicide d'une grande tristesse. Ce long et ultime moment Ă  contempler sa fin, sans aucune chance de pouvoir changer d'avis.

4.10 - Smoked / Le monstre

  • VO : Did I ever tell you about the time I shoved a French police officer off a cliff? There was a lake below. Yeah, the man was all right, but they still issued a warrant for my arrest. Gibbs and I managed to keep two steps ahead of them. Eventually we escaped across the English Channel in a sailboat.
  • VF : Est-ce que je t'ai dĂ©jĂ  racontĂ© la fois oĂą j'ai poussĂ© un officier de police français d'une falaise ? Il y avait un lac en dessous. Ouais, l'homme s'en est tirĂ©, mais ils ont quand mĂŞme Ă©mis un mandat d'arrĂŞt contre moi. Gibbs et moi, on s'est efforcĂ©s de garder deux longueurs d'avance sur eux. Finalement on s'est enfuis en traversant la Manche sur un voilier.

4.13 - Sharif Returns / La loi du talion

  • VO : Though the idea of the artificial eye was centuries old, it didn't really take off until the early 20th century. A group of Germans toured the United States custom-fitting glass eyes to those who needed them. Yes, which would've included you, Major, had you still been alive. Sadly, the outbreak of war led to shortages, resulting in ill-fitting eyeballs which had a tendency to pop out during rigorous interpersonal activity.
  • VF : Bien que l'idĂ©e de l'oeil artificiel soit vieille de plusieurs siècles, ça n'a vraiment pris son essor qu’après le dĂ©but du 20ème siècle. Un groupe d'Allemands a fait le tour des États-Unis pour poser sur mesure des yeux de verres Ă  ceux qui en avaient besoin. Ce qui vous aurait inclus, Major, si vous Ă©tiez encore vivant. Malheureusement, le dĂ©but de la guerre a entraĂ®nĂ© des manques, rĂ©sultant en des globes oculaires mal adaptĂ©s qui avaient tendance Ă  sauter pendant des activitĂ©s relationnelles intenses.


  • VO : Well, that's precisely why S.O.S. was chosen, 'cause it was so very recognizable. Dot-dot-dot, dash-dash-dash, dot-dot-dot. Unlike the old signal, which was CQD, come quick distress. Morse code's a dying art.
  • VF : Eh bien, c'est prĂ©cisĂ©ment pour ça que S.O.S. a Ă©tĂ© choisi, parce que c'Ă©tait facilement reconnaissable. Point-point-point, trait-trait-trait, point-point-point. Ă€ la diffĂ©rence du vieux signal, qui Ă©tait CQD, Come Quick Distress (Venez-Vite-DĂ©tresse). L'alphabet morse est un art mourant.

4.17 Skeletons / Des Cadavres dans le Placard

  • VO : This reminds me of a summer when I assisted at an archaeological dig in North Africa. Our team unearthed two fossilized Neanderthals from a primitive burial mound: one man, one woman.
  • VF : Ceci me rappelle l'Ă©tĂ© oĂą j'ai participĂ© Ă  une fouille archĂ©ologique en Afrique du Nord. Notre Ă©quipe a dĂ©terrĂ© deux nĂ©anderthaliens fossilisĂ©s sous un monticule funĂ©raire primitif : un homme et une femme.


  • VO : Did you know that the Zulus burn all the possessions of a dear departed to ward off evil? Some tribes even throw spears and shoot arrows into the air to kill hovering spirits. That evolved into the modern military tradition of firing a volley into the air. Yes, after the death of an African king, some of his subjects used to cut off fingers and toes. It was considered a mark of respect.
  • VF : Saviez-vous que les Zoulous brĂ»lent tous les biens de leurs chers dĂ©funts pour Ă©loigner le mal ? Quelques tribus jettent mĂŞme des lances et tirent des flèches en l'air pour tuer les esprits planants. Ça s'est dĂ©veloppĂ© dans la tradition militaire moderne de tirer une volĂ©e en l'air. Oui, après la mort d'un roi africain, certains de ses sujets avaient l'habitude de couper des doigts et des orteils. C'Ă©tait considĂ©rĂ© comme une marque de respect.

4.21 Brothers In Arms / Pour la paix

  • VO : It was 1917 before Mata Hari was finally arrested, although the French had no concrete proof that she was spying for the Germans. Strange to say, it was the Germans who deliberately leaked that she was working for them, thus reinforcing the spy world's oldest maxim… Trust no one“
  • VF : C'Ă©tait en 1917 avant que Mata Hari n'ait finalement Ă©tĂ© arrĂŞtĂ©e, bien que les Français n'aient aucune preuve concrète qu'elle espionnait pour les Allemands. C'est curieux Ă  dire, mais c'Ă©tait les Allemands qui avaient dĂ©libĂ©rĂ©ment rĂ©pandu qu'elle travaillait pour eux, renforçant ainsi la maxime de l'espion la plus vieille du monde... Ne faire confiance Ă  personne.

4.22 In The Dark / Dans l'obscurité

  • VO : Although photography didn't come came into its own as an art form until the 20th century, it was during the Civil War that its more infamous side blossomed…
  • VF : En effet la photographie n'a pris la forme d'art qu'au dĂ©but du 20ème siècle, ce fut durant la Guerre Civile que son cĂ´tĂ© le plus infâme apparut.


  • VO : I said infamous, Mr. Palmer. It wasn't pictures of battlefields the soldiers wanted, but subjects of a bluer nature. As with all new media, carnal activity came to the forefront, thus proving the old adage… Sex sells.
  • VF : J'ai dit infâme, M. Palmer. Ce n'Ă©tait pas des images de batailles que les soldats voulaient, mais des sujets plus "hauts en couleurs". Avec les nouveaux mĂ©dias,les activitĂ©s "charnelles" sont mises en avant, nous prouvant ainsi le vieil adage... Le sexe fait vendre.


Retour Ă  la page principale du dossier.

divers/monologues_saison4.txt · Dernière modification: 2013/03/31 14:18 (modification externe)