Connexion

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

L'inscription est gratuite et ne prend que 30 secondes.
Une fois inscrit, vous aurez un accès total au forum, et pleins d'autres privilèges.

Épisode 13x20 Charade ()

  • VO
McGee : What, the phone was inside his leg?
Ducky : It was in his pants pocket. It shattered when the car crashed, and the pieces, I say, embedded in his thigh.
McGee : Well, so much for getting those contacts.
Ducky : I think it's safe to say that his last contact was with the pole. (chuckles) I made a joke.
  • VF
McGee : Quoi, le portable était à l’intérieur de sa jambe ?
Ducky : Il était dans la poche de son pantalon. Il a été réduit en miettes quand la voiture s’est crashée, et les morceaux, je dirais, se sont incrustés dans sa cuisse.
McGee : Bon… Tant pis pour récupérer ses contacts.
Ducky : Je crois que l’on peut affirmer sans crainte que son dernier contact a été avec le poteau. (il rit) J’ai fait une blague.


  • VO
Abby : So, how do you think Leah did it?
Tony : I don't know. I-I went to the kitchen. So… maybe in those 30 seconds, she used a flash drive or a camera on her cell phone.
Abby : Do you feel violated?
Tony :Yes, and not the way I like.
(Abby finds a picture of Tony with a cat)
Abby :Wait. Tony… you don't have a cat.
Tony :Oh, yeah. That.
(Abby flips over the picture and unveils Tony with a dog)
Abby :Or a dog.
Tony :It's a long story.
Abby :Yeah. You pretend to have a pet to impress women.
Tony :So it's a short story.
Abby :I just don't get it. You don't need to put on a show. You are Very Special Agent Anthony freakin' DiNozzo, and you are a catch.
Tony :Maybe I just haven't met the right one yet.
Abby :Or maybe you're afraid of who you're gonna find.
Tony :Maybe.
  • VF
Abby : Alors, comment penses-tu que Leah ait fait ?
Tony : Je ne sais pas. Je suis allé à la cuisine. Donc… peut-être que pendant ces 30 secondes, elle a utilisé une clé USB ou un appareil photo sur son portable.
Abby : Tu te sens violé ?
Tony : Oui, et pas comme j’aime.
(Abby trouve une photo de Tony avec un chat)
Abby : Attends. Tony, tu n’as pas de chat.
Tony : Ah oui, ça.
(Elle retourne la photo et trouve la mĂŞme chose, avec un chien.)
Abby : Ou un chien.
Tony : C’est une longue histoire.
Abby : Ouai, tu prétends avoir un animal de compagnie pour impressionner les femmes.
Tony : C’est une histoire courte alors.
Abby : Je ne comprends pas. Tu n’as pas besoin de monter tout un spectacle. Tu es l’agent très spécial Anthony foutu DiNozzo, et tu es une perle !
Tony : Peut-être que je n’ai pas encore rencontré la bonne.
Abby : Ou bien tu as peur de qui tu vas trouver.
Tony : Peut-ĂŞtre.


* VO

McGee : So you all right?
Tony : Feel like my life is a charade.
McGee : Uh, not any more than usual.
Tony :I mean, you'd tell me, right, if I was losing my edge? The DiNozzo edge? 'Cause I feel like it. I mean… I… I get swindled by a bimbo. I got Laurel and Hardy impersonating me. What about the third guy? Is he a buffoon? Is that who I am?
McGee : Tony, you're not losing your edge. You've momentarily misplaced it, okay? You're getting it back.
Tony :Did a lot of thinking in the big house.
McGee : You weren't even booked. You sat in the lobby.
Tony :Time passed real slow. Honestly… sometimes, I… feel like I don't know who I am. And it's strange, because she stole my identity, right? But… I feel like I've already lost my identity. I mean, what is this? Seriously, is this some kind of weird metaphor for my current psychological state?
McGee : Look, I don't understand half of what you're talking about right now, okay? And we don't have time for an existential crisis. Listen to me. You are Very Special Agent Anthony DiNozzo. You survived the pneumonic plague. You saved Gibbs from drowning. But you know what? More than anything… you're one of my best friends.
  • VF
McGee : Donc tout va bien ?
Tony : J’ai l’impression que ma vie est une charade.
McGee : Euh, pas plus que d’habitude.
Tony : Je veux dire, tu me le dirais si je perdais mon talent ? Le talent des DiNozzo ? Car j’en ai l’impression. J’entends par là que… Je… Je me fais arnaquer par une bimbo. J’ai Laurel et Hardy qui se font passer pour moi. Et le troisième type ? Est-ce que c’est un bouffon ? Est-ce que j’en suis un ?
McGee : Tony, tu ne perds pas ton talent. Tu l’as juste momentanément égaré. Tu vas le retrouver.
Tony : J’ai beaucoup réfléchi dans la prison.
McGee : Tu n’as même pas été arrêté. Tu étais assis dans le hall.
Tony : Le temps était ralenti. Honnêtement, parfois, j..j’ai l’impression que je ne sais pas qui je suis. Et c’est étrange, parce qu’elle m’a volé mon identité hein ? Mais… J’ai l’impression de l’avoir déjà perdu. Enfin qu’est-ce que c’est que ça ? Sérieusement, c’est une sorte de métaphore tordue de mon état psychologique actuel ?
McGee : Écoute, je ne comprends pas la moitié de ce que tu racontes, ok ? Et nous n’avons pas le temps pour une crise existentielle. Écoute-moi. Tu es l’agent très spécial Anthony DiNozzo. Tu as survécu à la peste pneumonique. Tu as sauvé Gibbs de la noyade. Mais tu sais quoi ? Plus que ça, tu es l’un de mes meilleurs amis.



<< Épisode précédent - Épisode suivant >>




Les citations de la série


Saison 1 - Saison 2 - Saison 3 - Saison 4 - Saison 5 - Saison 6 - Saison 7 - Saison 8 - Saison 9 - Saison 10 - Saison 11 - Saison 12 - Saison 13

citations/s13x20.txt · Dernière modification: 2016/04/08 14:06 par Hepha